Home » Cam4 Gay » Etes-vous addict aux webcam gay gratuite ?

Etes-vous addict aux webcam gay gratuite ?

Etes-vous addict aux webcam gay gratuite ?

Quand vous gouttez à CAM4, difficile de vous  passer de nos webcam gay gratuite.

Disponible H24, nos diffuseurs sont toujours prêts à vous libérer de vos tensions sexuelles. Cependant, être gros consommateur de cul et en être dépendant sont deux choses distinctes. Essayons de mieux comprendre l’addiction sexuelle pour enfin savoir où vous en êtes ! (Photos couverture et article: Ezraxo )

Matez nos mecs en webcam gay gratuite

ezra2D’abord, il faut comprendre que c’est une addiction très différente des autres car il est très difficile de la quantifier objectivement. On ne parle pas de nombre de cigarettes ou de verres d’alcool. En la matière, nous avons à faire à des données plus subjectives. Selon l’appréciation de chacun, faire l’amour 5 fois par jour sera considéré comme trop ou trop peu. Ça plus à voir avec notre éducation, notre culture et le milieu dans lequel on évolue. C’est donc ailleurs qu’il faut en chercher les signes. Ce qui définit l’addiction, c’est la compulsion. Le drogué du sexe tente de résister à ses pulsions mais n’y parvient pas, c’est au-delà de sa volonté. Assouvir son besoin devient sa priorité absolue. Concrètement, il va avoir besoin de séduire, conquérir et consommer. Seul un orgasme pourra le libérer de cette emprise.

ezra4La dépendance sexuelle comporte quatre phases, dans lesquelles vous allez peut-être vous reconnaître. Tout commence par une phase d’obsession, où vous allez rechercher sans relâche ce qui provoque chez vous l’excitation. Sur CAM4, il s’agit de trouver celui qui va vous faire le plus bander, mettre en branle votre machine à fantasme. Ensuite, vient la phase de ritualisation, qui précède juste le passage à l’acte lui-même. Bien vous installer, préparer votre environnement, répéter les mêmes gestes pour se mettre en conditions mentales et physiques optimales. Une fois, bien calé, vous passez en phase compulsive. A partir de ce moment inutile de vouloir s’arrêter, le cerveau est déconnecté, le passage à l’acte est inexorable jusqu’au shoot libérateur. Enfin, vient la phase de retour à la réalité, vous vous sentez parfois désespéré face à votre propre incapacité à contrôler ce besoin. Ce cycle se répète plus ou moins fréquemment selon votre degré de dépendance. Le manque qui se caractérise par un sentiment de vide, de solitude, d’anxiété ou d’irritabilité arrive plus ou moins rapidement. Bon ceci dit, si vous vous reconnaissez, pas de panique ! Vous ne faites de mal à personne, on ne parle pas ici de comportement agressif, c’est un tout autre sujet. Mais juste de libérer votre cerveau de l’emprise sexuelle ! Et ça tombe bien, sur cam4, il y a tout ce qu’il faut.

Matez nos mecs en webcam gay gratuite

Et honnêtement quoi de plus simple, de plus sain que de se branler devant un modèle qui propose d’exécuter tout ce que vous désirez !


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>